Le projet éducatif de la Fondation Éthique planétaire Suisse

En Suisse, l’institution publique la plus importante est l’école obligatoire. Son rôle est de fournir une éducation à tous les enfants, entre leur quatrième et leur seizième année, et d’assurer leur intégration dans la collectivité. À l’école, les enfants élargissent progressivement leur horizon en interagissant avec leurs camarades et avec des adultes aux contextes familial, idéologique et religieux divers. Dans la deuxième moitié du siècle dernier, et à plus forte raison au cours de la première et de la deuxième décennie du XXIe siècle, cette diversité s’est considérablement accrue.

Quels grands principes éthiques doivent prévaloir dans le cadre de l’école obligatoire et de quelle manière doivent-ils être transmis et enseignés ?
Le Plan d’études romand (PER) fournit une première réponse claire à cette question. Les domaines Mathématiques et Sciences de la nature (MSN), d’une part, et Sciences humaines et sociales (SHS), d’autre part, transmettent des connaissances fondamentales sur l’environnement et la nature ainsi que sur l’évolution de la technique, de l’économie et des institutions à travers l’histoire. Au cours de onze années scolaires, les élèves font progressivement l’expérience des possibilités qui s’offrent à eux, grâce aux compétences qu’ils acquièrent à chaque degré, pour interagir avec leur environnement et prendre une part active à la collectivité.

La discipline Éthique et cultures religieuses (ECR) vise à faire découvrir aux élèves les cultures et les traditions religieuses, à leur permettre de se situer dans un contexte interculturel et interreligieux et à leur apprendre à développer une responsabilité éthique. Au 1er cycle, les élèves sont sensibilisés à la diversité des traditions religieuses et à la notion de valeurs éthiques. Au 2e cycle, ils sont éveillés aux sens des valeurs humanistes et religieuses. Au 3e cycle, ils apprennent à analyser la problématique éthique et le fait religieux pour se situer. Ces bases leur fournissent des clés pour appréhender, prioritairement par le dialogue, les tensions pouvant surgir entre les communautés autour de ces questions. Introduite récemment, la branche ECR requiert de nouvelles approches pédagogiques.

Dans ce contexte, les notions suivantes peuvent par exemple être abordées: amitié, justice, bonheur, vérité et mensonge.

Les projets de la Fondation renforcent les compétences en matière de dialogue au quotidien et dans les écoles. Nous contribuons à ce titre à la recherche de solutions à des problématiques d’éthique sociale telles que le racisme, la radicalisation ou encore le non-respect des droits de l’homme, et ainsi à l’amélioration de la qualité de vie dans notre société. Les descriptifs de projets montrent de quelle manière nous proposons de traduire cette vision en actes.